Place Euchariste Gouin

Euchariste Gouin.

Né à luçon le 23 Octobre 1881 il épouse Alphonsine Daviaux née à Marans le 24 Juillet 1926  à L'Aiguillon. 

Son père, François Fénelon Euchariste Gouin, issu d'une famille Aiguillonnaise, est greffier de justice à Luçon et épouse en 1880 Marie Emilie Joséphine Charles, issue d'une famille luçonnaise.

Il est propriétaire d'une parcelle à la Faute parcelle 877 du cadastre Napoléonien acquise à un Reverseau de l'Aiguillon.

 

À la mort de ses parents, Euchariste, fils unique et seul descendant,   hérite de la parcelle 877 au centre de La Faute. N'ayant pas d'enfants, il décide avec son épouse d'en faire donation au hameau de La Faute, alors commune de La Tranche, le 23 février 1935.

 

Il s'agit d' "un terrain sablonneux et inculte (...) estimé à 2000 francs", "la somme de 120 francs par an sera versée aux donateurs à titre de rente viagère". Ce terrain n'aura d'autre destination que  "place, jardin public et portera le nom Euchariste Gouin".

 

Ce souhait sera respecté et dès 1952, elle deviendra la place du marché.

Cadastre 1846 Parcelle 877.JPG
Donation (1).jpg
Détail.jpg
Délibération.jpg
Autorisation marché.jpg
place du marché.png