Station Balnéaire.

 

Alors qu'au 18 ème siècle, les bains de mer n'ont comme objectif que des soins médicaux, traitement de la rage en particulier, le 19 ème siècle va voir se développer le bain de mer loisirs.

 

C'est ainsi que le maire de la Tranche prendra un arrêté en Avril 1884 pour interdire au nom de la décence de se « baigner nu à la plage de la Faute ».

 

Dès 1901, l'arrivée du petit train en provenance de Luçon va amener son lots de candidats à la baignade. L'installation d'un premier « casino » ( buvettes )va compléter cet engouement.

 

  • 1901. « La saison balnéaire. La saison des bains est maintenant presque terminée. Il n'est pas sans intérêt de  se demander combien de voyageurs ont pu visiter notre ville, tout en se rendant à la plage située en face au village de la Faute. À partir du 14 août, date de l'ouverture du fonctionnement de la ligne de Chantonnay-Sainte-Hermine-Luçon-L'Aiguillon-Port, plus de 6,200 voyageurs sont venus prendre des bains. En une seule journée, le 1er septembre, 1028 personnes ont pris le bac pour aller de L'Aiguillon à La Faute. Nous espérons que l'année prochaine le nombre des visiteurs sera encore plus grand. La construction d'un pont sur le Lay deviendra alors nécessaire. » Avenir et indicateur de la Vendée.

 

La construction d'un premier pont ( ouvert pour l'été 1909) va encore accélérer l'arrivée des « touristes ». Ce sera aussi le début de construction de « résidence secondaires » appartenant principalement aux commerçants Luçonnais. Des petites villas vont alors s'implanter sur le bord de quelques sentiers de sables.

 

Les casinos construits sur la plage vont souvent subir les destructions de la mer. Plusieurs se succéderont jusqu'à la guerre de 1940.

 

En juillet 1985, la plage de la Faute recevra son premier Pavillon Bleu.

 

Le casino actuel date du 26 mars 1988. Il s'est implanté dans la  «  Maison du Temps Libre » construite en 1984 comme salle des Fêtes.

A son emplacement se situait la maison forestière qui a été détruite par les Allemands, comme furent détruites un certain nombre de villas placées dans les alignements de tir des blockhaus.

pavillon bleu 1985.jpg
K15.jpg