6 moulins ont existé+ le moulin banal qui lui se situait au niveau des Caves.

 

Un premier moulin, le moulin Nicou.

 

Construit en 1763 par les bénédictins de St Michel en l'Herm pour remplacer celui tombé en mer vers 1760. Moulin Banal. L'emplacement est situé au 17 rue Georges Clémenceau.

 

Ce permier moulin banal était situé à 780 m au nord du fort de l'Aiguillon selon une carte hydrographique de la marine datée de 1704.

 

 

1761 : Confié en gestion à René Morin de St Michel. Au décès de celui ci en 1886, revient à Marie Quéré son épouse.

 

1791 :   Acquis pour 3500 livres du moulin à vent et de ses quaireux de sable le 5 juillet 1791.

Adjudication officialisée à Fontenay. le 23 juillet 1791 à Joachim Nicou.

 

1829 : Décès de Joachim et reprise par Charles Nicou son fils.

 

1864 : Passage de Charles à son fils Jean Charles Nicou ( né en 1836 et décédé en 1909. )

 

…..... : Louis Alexandre Nicou Fils de Jean Charles

 

…...... : Raymond Nicou et arrêt et  fin 1960.

 

 

Sur le cadastre 1813 ci dessous nous voyons trois moulins tous situés sur la colline de sable entre la rue des Prises et la rue Jean Jacques. Ce dsont ceux de Joachim Nicou, de Jean Filleau,(14 Rue Jean Jacques) et des frères Moquais. ( impasse Jean Jacques)

 

En 1845 on pouvait en compter six.

 

Vers 1920 ne subsistaient que deux moulins, le moulin Nicou et le second moulin Moquais. ( 2 bis rue de la Moulinette)

 

Le moulin Suzanneau datant de 1818,( il a fonctionné jusqu'en 1891), était situé  au 32 bis rue Georges Clémenceau

Moulin Banal 1704.JPG
Moulins 1813.JPG
Nicou1.JPG
Communal+moulins.jpg
Moulin Nicou.jpg

Le second moulin Mocquais, le moulin de la moulinette va se dégrader. Il sera vendu et dans un premier temps recouvert d'un enduit pour protéger les pierres. Vendu une deuxième fois à la famille Gisbon , la toiture sera recouverte d'ardoises. Ces ardoises ne vont pas tenir face aux différentes tempêtes. En 1978, les ardoises seront remplacées par les bardeaux en red cedar. C'est la structure actuelle.